dcsimg

Phaeocystis pouchetii ( Czech )

provided by wikipedia CZ

Phaeocystis pouchetii je řasa řazená mezi haptofyty (Haptophyta, Prymnesiophyta). Její buňky dosahují velikosti pouhých 8 µm, ale sdružují se do slizovitých kolonií velkých více než 1 cm. Je to kosmopolitní druh žijící na jižní i severní polokouli. Tato řasa se v některých částech světa (Lamanšský průliv, Severní moře) přemnožuje a způsobuje otravu ryb (není jasné, zda je jedovatý, ale problém může být hlavně ucpání žaber slizem). Ryby navíc zapáchají po shnilé kapustě. Posléze ucpává rybářům sítě a na plážích vytváří tato řasa smrduté hnijící vrstvy, z nichž se uvolňuje dimetylsulfid. Tyto a další řasy se zmíněným způsobem významnou rolí podílí na koloběhu síry v přírodě.

Externí odkazy

Pahýl
Tento článek je příliš stručný nebo postrádá důležité informace.
Pomozte Wikipedii tím, že jej vhodně rozšíříte. Nevkládejte však bez oprávnění cizí texty.
license
cc-by-sa-3.0
copyright
Wikipedia autoři a editory
original
visit source
partner site
wikipedia CZ

Phaeocystis pouchetii: Brief Summary ( Czech )

provided by wikipedia CZ

Phaeocystis pouchetii je řasa řazená mezi haptofyty (Haptophyta, Prymnesiophyta). Její buňky dosahují velikosti pouhých 8 µm, ale sdružují se do slizovitých kolonií velkých více než 1 cm. Je to kosmopolitní druh žijící na jižní i severní polokouli. Tato řasa se v některých částech světa (Lamanšský průliv, Severní moře) přemnožuje a způsobuje otravu ryb (není jasné, zda je jedovatý, ale problém může být hlavně ucpání žaber slizem). Ryby navíc zapáchají po shnilé kapustě. Posléze ucpává rybářům sítě a na plážích vytváří tato řasa smrduté hnijící vrstvy, z nichž se uvolňuje dimetylsulfid. Tyto a další řasy se zmíněným způsobem významnou rolí podílí na koloběhu síry v přírodě.

license
cc-by-sa-3.0
copyright
Wikipedia autoři a editory
original
visit source
partner site
wikipedia CZ

Phaeocystis pouchetii ( French )

provided by wikipedia FR

Phaeocystis pouchetii est une espèce d'algues nanoplanctoniques marines, du genre Phaeocystis de la famille des Phaeocystaceae (Prymnésiophycées), caractérisées par l'existence de plusieurs formes de vie (individuelle ou coloniale) et un caractère localement et temporairement invasif.

Description

Phaeocystis pouchetii est caractérisée par un cycle de vie polymorphique et complexe.
Elle est observée dans le milieu naturel sous diverses formes dont :

  • cellules solitaires en suspension dans l'eau. Dans ce cas les cellules mesurent de 3 et 8 micromètres et on en trouve de deux formes : flagellées et mobiles ou non-flagellées et se laissant porter par le courant ;
  • colonies de cellules non flagellées à l'aspect gélatineuses car protégées par un mucus. Chaque élément colonial mesure de quelques micromètres à quelques millimètres.

Le public la connaît surtout par la mousse blanc-crème qu'elle forme sur le littoral (écume laissée par la marée) lors des efflorescences algales (ou « blooms planctoniques ») de plus en plus communs de mars à juin sur le littoral européen de la Manche et la Mer du Nord.

Écologie et physiologie

Elle fait partie d'un genre qui - pour le phytoplancton marin - est le seul connu comme étant capable de brutalement devenir l'espèce dominante de tout un écosystème[3].

Cette algue est bien connue pour ses efflorescences spectaculaire ("bloom" planctonique) à la surface de la mer au printemps. Elle est favorisée par la configuration de la manche orientale dont le fonctionnement est pour partie assimilable à celui d'une vaste baie ou d'un grand bassin, où un excès de nitrate et/ou phosphates dans l'eau stagne sans pouvoir être dilué en pleine mer, ce qui favorise les blooms.

Phaeocystis pouchetii peut être responsable de changements brutaux et importants dans la structure et le fonctionnement des réseaux trophiques (planctonique et benthique), avec des conséquences en matière de biogéochimie. En Manche orientale, où cette espèce a des caractéristiques invasives, elle est - par ses pullulations printanières - susceptible de poser des problèmes écologiques mais aussi économiques (pour la pêche et la conchyliculture), ce qui a justifié le déclenchement par l'IFREMER et l'ULCO d'une étude spécifique de 2002 à 2006, dans le cadre du P.N.E.C. (Programme national d’environnement côtier) intitulé Déterminisme du bloom de Phaeocystis et ses conséquences sur l’écosystème Manche orientale-Sud Mer du Nord, de la frontière franco-belge au littoral du Pays de Caux.

Répartition

Cette espèce est fréquente des côtes de la Mer du Nord jusqu'aux mers polaires. Elle a aussi été observée à haute latitude dans l'Atlantique et dans le Pacifique.

Références taxinomiques

Voir aussi

Notes et références

  1. AlgaeBase, consulté le 6 décembre 2017
  2. World Register of Marine Species, consulté le 6 décembre 2017
  3. Source : Alain Lefebvre / Ifremer Manche - Mer du Nord Laboratoire Environnement et Ressources (consulté 15 juin 2008)
license
cc-by-sa-3.0
copyright
Auteurs et éditeurs de Wikipedia
original
visit source
partner site
wikipedia FR

Phaeocystis pouchetii: Brief Summary ( French )

provided by wikipedia FR

Phaeocystis pouchetii est une espèce d'algues nanoplanctoniques marines, du genre Phaeocystis de la famille des Phaeocystaceae (Prymnésiophycées), caractérisées par l'existence de plusieurs formes de vie (individuelle ou coloniale) et un caractère localement et temporairement invasif.

license
cc-by-sa-3.0
copyright
Auteurs et éditeurs de Wikipedia
original
visit source
partner site
wikipedia FR